Au-delà du pétrole, du gaz naturel et du blé : Le choc des matières premières dans la crise russo-ukrainienne

Au-delà du pétrole, du gaz naturel et du blé : Le choc des matières premières dans la crise russo-ukrainienne

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a poussé les prix du pétrole brut Brent au-delà de 130 dollars le baril lundi, menaçant la fragile reprise post-pandémique de l'économie mondiale. Les prix du blé ont également augmenté de plus de 60 %, ce qui accroît le risque de famine et de troubles civils dans les économies où les gouvernements ne peuvent se permettre de subventionner davantage le pain et qui dépendent de grandes quantités de blé importé de Russie et d'Ukraine - principalement celles des régions du Moyen-Orient, de l'Afrique du Nord et de l'Asie du Sud.

 

Outre les marchés du pétrole brut, du gaz naturel et du blé, d'autres mati... Lire la suite

Partager avec: