Festival international du film du Caire : une 42ème édition en pleine période de pandémie

Festival international du film du Caire : une 42ème édition en pleine période de pandémie

La ministre égyptienne de la culture a inauguré,mercredi, la 42ème édition du festival international du film du Caire  en présence du ministre égyptien du tourisme et des antiquités Khaled el-Enani, du ministre d’État à l’information Osama Heikal, du président du directeur du festival Mohamed Hefzy, de diverses stars du septième art et de plus de 200 artistes et invités de différentes régions du monde, ainsi que la participation de 84 films.Cela s’est passé sur la scène spécialement préparée pour le festival à l’Opéra égyptien, dans une nuit joyeuse qui a vu une ouverture internationale éblouissante à la hauteur de la stature de l’Égypte.

 Abdel Dayem a remercié le président Abdel Fattah El-Sisi pour son leadership politique rationnel qui a permis de faire face à la crise du COVID-19 depuis sa création tout au long de cette année, d’une manière qui a beaucoup aidé à relever le défi de la tenue du festival en Égypte, alors que la plupart des événements grandioses dans le monde se sont arrêtés, pour assurer au monde qu’en tenant le festival, l’Égypte est victorieuse, peu importe la difficulté des circonstances. Abdel Dayem a également exprimé ses remerciements et sa reconnaissance au Premier ministre Mustafa Madbouly, pour avoir apporté tout le soutien nécessaire afin de relever les défis auxquels est confronté le ministère de la culture dans l’organisation de grands événements.

La ministre a également remercié le ministère de l’intérieur pour avoir sécurisé le festival et l’avoir soutenu, lui permettant ainsi de se présenter de manière décente devant le monde entier. Elle a également remercié toute l’équipe du festival d’avoir accepté le défi d’organiser l’édition exceptionnelle du festival en ces temps difficiles.  «  Les arts, y compris le cinéma, avaient réussi pendant des mois à être un exutoire pour les gens, après que la pandémie COVID-19 ait imposé une soudaine quarantaine des maisons au monde, et que regarder des films et écouter de la musique soit devenu une nécessité pour la résilience et la vie. » a-t-elle affirmé

souce: one take tv

Cette 42ème  édition vient célébrer l’industrie cinématographique, et sa capacité de résistance face aux obstacles imposés par la pandémie, afin que la roue de la production ne s’arrête pas, et que la lumière revienne au cinéma après l’obscurité qui s’est abattue sur la fermeture des salles au cours des derniers mois, une idée brillamment exprimée par l’affiche de la 42e édition.

L’État égyptien a choisi le défi, avec le retour de la vie à la normale, tout en respectant pleinement les mesures de précaution approuvées par le ministère égyptien de la santé et l’Organisation mondiale de la santé, qui sont strictement appliquées par l’équipe du Festival du Caire pour assurer la sécurité de chacun face au risque de contracter le COVID-19.

A rappeler que le festival international du film du Caire est l’un des 15 festivals qui se sont vu accorder le statut de catégorie « A » par la fédération internationale des associations de producteurs de films. C’est le plus ancien et le seul festival du film accrédité au niveau international qui se déroule chaque année dans le monde arabe, en Afrique et au Moyen-Orient.

La ministre Abdel Dayem heureuse de la tenue de cette édition exceptionnelle du CIFF – Photo via le Min. de la Culture d’Egypte
0
Partager avec:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *