Marché de l’anacarde: une baisse de 5% sur la production de noix de cajou en Afrique de l’Ouest selon n’kâlo

Marché de l’anacarde: une baisse de 5% sur la production de noix de cajou en Afrique de l’Ouest selon n’kâlo

A la veille du démarrage de la  nouvelle récolte du cajou en Afrique de l’Ouest, principale région de production du monde, N’kalô, service indépendant de conseil commercial pour le secteur agroalimentaire en Afrique estime que la nouvelle récolte s’annonce « plutôt bonne et avec un timing normal à très légèrement tardif ». Cependant, une légère baisse, à 1 919 500 tonnes contre 2 019 000 t en 2019, a été constatée.

source: Tropical Brazil

Durant la saison 2020/2021, la demande mondiale en noix de cajou est de 3.72 millions de Tonnes sur le marché international. Plus de la moitié de la production mondiale provient des pays Africains producteurs d’Anacarde : Côte d’Ivoire, Ghana, Burkina Faso, Guinée,Bénin, Nigéria, Guinée-Bissau et Sénégal.

                Selon les dires de Ny Fenitra Maminiaina SOLOFONIRINA, analyste économique,  « la filière anacarde représente une opportunité car  il y a une grande disponibilité de marché où on constate également une grande quantité de demande sur le marché»

                Cependant, selon les prévisions de N’kâlo, dans son dernier bulletin d’information hebdomadaire, les pays de l’Afrique de l’Ouest devraient connaitre une baisse de leurs volumes de production.

En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de noix de cajou,en raison du  déficit en quantité d’eau météorique et des impacts de la crise sanitaire, la production est en baisse. Tandis que l’estimation prévue avant la campagne était de 890 000 tonnes, la récolte est estimée à seulement 887 500 tonnes cette année.

La production de Cajou au Ghana va quant à elle connaître cette année une baisse de 8 500 tonnes pour se situer à 131 500 tonnes.

En Guinée-Bissau, N’kâlo estime cette baisse à 30 000 tonnes.

Au total, la production de noix de cajou en Afrique de l’Ouest pour cette année 2021 est estimée à 1 919 500 tonnes. 1 115 000 t de noix de cajou brutes devraient être exportés au Vietnam et 650 000 t en Inde.

En Afrique de l’Ouest, la principale préoccupation pour les acteurs de la filière noix de cajou en Afrique de l’Ouest reste aujourd’hui le financement des activités d’achat et d’exportation.

Tianah.R

(c) Crédits photos: DNA India

0
Partager avec:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *