58ème sommet de la CEDEAO : la mise en vigueur de la monnaie unique « Eco » reporté en 2025 !

58ème sommet de la CEDEAO : la mise en vigueur de la monnaie unique « Eco » reporté en 2025 !

La date d’entrée en vigueur de la monnaie unique des 15 pays membres de la  Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest a de nouveau été repoussée. Elle est remise à 2025. Cette décision a été prise lors de la 58ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de la CEDEAO.

Une économie mise à mal par la covid-19

                La décision de repousser l’opérationnalisation de l’« Eco » en 2025 a été prise suite à la constatation des ravages économiques engendrés par la pandémie de la covid-19 sur les pays de l’Afrique de l’Ouest. Les chefs d’Etats ont mis l’accent sur l’impact du coronavirus sur les critères de convergences macroéconomiques. Le sommet a alors décidé d’accorder aux Etats membre une dérogation en ce qui concerne le respect des critères de convergence en 2021. Les chefs d’Etats ouest-africains ont convenu de se concentrer sur la relance économique des pays touchés par les mesures restrictives de la covid-19 ainsi que la conjoncture internationale.

Nonobstant le fait que le communiqué ne l’a pas annoncé ouvertement, le pacte de convergence a pratiquement été suspendu pour toute l’année 2021.

«La conférence a suspendu l’application du pacte en 2020 et la deuxième vague montre que ce n’est pas possible pour 2021», affirme  Lassané Kaboré le ministre burkinabè de l’Economie

Un nouveau pacte est prévu en janvier 2022, mais il faudra au mois trois ans pour que tous les pays puissent assimiler les nouvelles normes et ainsi éditer une nouvelle feuille de route pour le projet Eco.

                L’avenir de l’Eco, après 30 ans de gestation

                Les observateurs du monde économique commencent à se poser des questions sur ces reports successifs. Selon le Professeur Ousséni Illy,  ce report de l’entrée en vigueur de la monnaie commune de la  Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest n’est qu’une excuse pour camoufler l’échec constaté depuis l’année 2019. En plus de cela, aucune disposition nécessaire n’a été prise pour que l’Eco puisse être opérationnelle en 2020. La CEDEAO ne dispose même pas de statuts de la future banque centrale et le régime de change n’a même pas encore été déterminé.

                Cependant, l’échéance de 2025 pourrait être la bonne si les Etats témoignent de leur volonté et acceptent de jouer franc jeu.

                L’avenir de cette future monnaie unique est encore incertain pour le moment. Dans tous les cas, ce changement considéré comme historique par la CEDEAO mais cosmétique par certains observateurs, est très attendu, aussi bien par les pays concernés, que par le monde entier

Tianah.R

Crédits Photos : CEDEAO

0
Partager avec:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *