Tourisme: la pandémie n’ébranle pas la Tanzanie

Tourisme: la pandémie n’ébranle pas la Tanzanie

La Tanzanie refuse de sacrifier encore une fois le secteur touristique du pays en raison de la Covid-19. Non seulement le tourisme nourrit plusieurs bouches, mais le secteur est également une source essentielle de revenus qui alimente le budget de l’Etat. Depuis 6 mois, le président John Magufuli a ouvert les portes de son pays aux touristes venant du monde entier.

Selon la déclaration de la World Bank Tanzanie en 2020, « En l’absence de pandémie, le gouvernement aurait perçu des recettes de 2 700 milliards TZS (1,16 milliard de dollars EU), et le secteur aurait fourni des emplois directs à 622 000 personnes ».

Non-respect des protocoles sanitaires

 Non-respect des distanciations, ports de masques non obligatoires, tout porte à croire que la menace de la pandémie n’est pas réelle dans ce pays. C’est le dirigeant lui-même qui montre l’exemple envers la population : « C’est pour cette raison que nous ne portons pas de masques ici. Vous croyez que nous n’avons pas peur de mourir ? C’est juste qu’il n’y a pas de Covid-19 ».

 Les touristes américains comme Rachel profitent de la vie à Zanzibar, un archipel en Tanzanie. ‘’ Honnêtement, ça fait du bien d’être sans masque, je n’ai pas peur. Alors, vivez votre vie et venez nous rendre visite », souligne-t-elle. Kate aussi, une femme venue de l’Ouganda, jouit de son voyage dans l’archipel. Elle a dit que c’est une joie inimaginable d’être là-bas en cette période de crise sanitaire. « Je n’ai pas vraiment eu peur, parce que je veux dire, nous devons vivre notre vie, nous devons continuer à vivre. Corona sera là, mais nous devons continuer à vivre » dit-elle enfin.

En Tanzanie, la vie suit son cours et chacun trace son chemin. Une attitude à l’opposé de ce que les autres pays encouragent sur les appels à la vigilance des pouvoirs publics face à la pandémie. En parallèle, Mr Ismail Jusa, l’opposant au pouvoir actuel, affirme que le gouvernement atténue le danger réel du coronavirus pour la population tanzanienne. Malgré cela, les touristes affluent en masse vers les archipels très luxuriants pour savourer les richesses du pays. Les cas de coronavirus sont pourtant signalés sur cette île.

MamP’s & Maeva

© Crédit Photos : Cyberevasion

0
Partager avec:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *