Tunisie : remontée du déficit budgétaire à 92%

Tunisie : remontée du déficit budgétaire à 92%

Durant les onze premiers mois de l’année dernière, la Tunisie a connu une augmentation de 92% du déficit budgétaire. Un chiffre qui s’élève à 7.1 Milliards de dinars par rapport 3.7 Milliards de dinars en 2019. Cette conjoncture économique est expliquée par la baisse de l’ensemble des recettes du pays et la flambée des dépenses publiques. La crise sanitaire est le principal acteur du déséquilibre de la balance budgétaire.

Un repli de l’ensemble des recettes de l’Etat

       Suite à la pandémie, les activités économiques de la Tunisie se sont arrêtées. D’après Ny Fenitra Maminiaina Solofonirina, analyste économique, les apports liés à l’exploitation de ses ressources ont chuté. À la fin du mois de Novembre 2020, les recettes du commerce international ont, par exemple, reculé à 26,5 milliards de dinars contre 28,4 milliards de dinars en 2019. Cela marque un recul de 6,7%. Quant aux recettes fiscales, elles enregistrent une diminution de 6.4% avec 24 Milliards de dinars par rapport 25.6 Milliards de dinars. Pour le non fiscal, une régression de 10% a été constatée passant de 2.695 Milliards de dinars environ à 2.45 Milliards de dinars.

Source: Ny Fenitra Maminiaina Solofonirina

La hausse de la dépense publique

                À la fin de Novembre 2020, les dépenses totales de l’Etat tunisien ont augmenté de 29.5 Milliards de dinars par rapport à 28.7 Milliards de dinars en 2019. La Tunisie a enregistré une hausse annuelle de 2.9%. Cet accroissement est expliqué par la forte régression des passifs liés aux interventions et transferts avec un taux d’augmentation de 36.6%. Par ailleurs, les dépenses au titre des services de la dette ont été alourdi de 15.7% à 10.6 Milliards de dinars. Cette valeur est repartie entre la somme de 7.2 Milliards de dinars au titre de remboursement et de 3.6 Milliards de dinars au titre des intérêts. Ces deux variables ont connu une flambée respective de 16.7% et de 13.6%. En revanche, les dépenses salariales qui représentent les 77.2% des passifs de l’Etat ont haussé aussi avec un taux d’accroissement de 12.8% à 17.3 Milliards de dinars.

                Le gouvernement tunisien a entamé un examen des lois de finances afin de réduire le déficit budgétaire à 6,6% du PIB. Il prévoit de diminuer à 913 millions de dinars (MDT) de moins.

MamP’s

© Crédit Photos : Journal de l’Economie

0
Partager avec:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *