Pétrole sénégalais: le géant russe Lukoil revient à la charge!

Pétrole sénégalais: le géant russe Lukoil revient à la charge!

L’obstination des russes à participer dans le projet pétrolier du Sénégal  reste inébranlable. Après son éviction par Woodside lors de la vente des parts de Cairn Energy, la compagnie pétrolière russe Lukoil revient avec  une offre de rachat de FAR Ltd. Une stratégie entamée afin de renforcer sa présence sur le continent Africain.

La compagnie pétrolière russe tente de nouveau de  se positionner sur le pétrole de Sangomar. Elle a transmis cette semaine une  proposition à hauteur de 220 millions de dollars australiens pour acheter la participation de FAR.

Pour appuyer sa proposition, Lukoil a déclaré que  le prix qu’elle propose pour acquérir 100% des actions de FAR est plus intéressant que celui de Woodside Energy  et ce de Remus Horizons. Ces derniers n’ont pas fait d’offre ferme.

Selon FAR, la proposition des russes n’est pas juridiquement contraignante. Elle est actuellement soumise à l’approbation du conseil d’administration de la société.

L’offre n’entraîne pas de droits de préemption sur le projet Sangomar car la transaction porte sur les actions cotées en bourse de Far et non directement sur la participation de la société dans Sangomar, a déclaré Peter Coleman, directeur général de Woodside.

Lukoil est également ouverte à l’apport d’un soutien financier qui permettrait à FAR de sortir de sa situation de défaut par rapport à ses engagements dans le cadre du projet RSSD.

L’initiative de Lukoil a incité Far à reporter son assemblée des actionnaires, prévue le 17 février, qui devait voter sur une offre de préemption de Woodside. Cela pourrait entraîner des complications pour Woodside, qui veut réduire sa participation dans Sangomar cette année.

Tout achat réussi de Far par Lukoil donnerait à l’entreprise russe les mêmes droits de préemption que les autres partenaires du projet, y compris le droit d’acheter une partie de la vente proposée par Woodside de sa participation.

A noter que les autres actifs de FAR en Afrique de l’Ouest sont l’exploitation des blocs offshore A2 et A5, et une participation dans les permis Sinapa et Esperanca dans le sous-bassin salin de Casamance au large de la Guinée-Bissau, exploités par Svenska Petroleum.

Elle exploite également le permis A-458_P dans le sous-bassin de Dampier au large de l’Australie-occidentale.

Tianah.R

Crédits Photo : Courtesy

0
Partager avec:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *