Madagascar: l’ariary poursuit sa dégringolade!

Madagascar: l’ariary poursuit sa dégringolade!

La monnaie locale malgache continue sa dépréciation sur le marché interbancaire des devises. Le 22 février à 05h36 GMT, l’euro se négociait à 4 574 ariary tandis que le dollar valait 3 773 ariary. Une conjoncture économique qui s’explique par le déséquilibre entre l’offre et la demande sur le marché des changes.

Une balance commerciale déficitaire

Tout comme le reste du monde, grande île est entrée en récession économique, suite à la pandémie de la Covid-19. . Le commerce international a enregistré une baisse de la recette d’exportation et une brusque hausse de l’importation. La balance commerciale qui continue de se creuser reste la principale cause de cette dévaluation de l’ariary.

A titre d’exemple, au cours du troisième trimestre de l’année 2020, les bénéfices de la filière vanille ont chuté à 48 millions de dollars, avec une diminution de 28,9% par rapport à la période précédente. Le Nickel, qui représente le 32% de l’exportation malgache, est en arrêt depuis 10 mois. Une croissance dans l’importation du pétrole, du riz et des médicaments a été constatée

Une possibilité d’appréciation de l’ariary en 2021 ?

Les enjeux de l’exportation et l’importation dans la conjoncture de la dévaluation de la monnaie sont très importants. 

 Le projet Croissance Agricole et de Sécurisation Foncière(CASEF) ambitionne d’augmenter l’approvisionnement du marché local et les exportations à travers l’appui aux filières agricoles et commerciales.

Selon les affirmations du coordonnateur du projet, environ de 200 000 certificats fonciers ont été octroyés aux producteurs en Octobre 2020. Une estimation de 500 000 jusqu’à juin 2021. L’appui de la CASEF va alors participer à l’accroissement des productions agricoles locales. Suite à cette croissance les produits exportés à Madagascar augmenteront sur le marché d’échange extérieur.

L’ariary n’est pas la seule monnaie locale à flancher sur le continent africain. Le Dinar tunisien s’est également déprécié de 5,2% face à l’euro tandis que le franc guinéen devient de plus en plus glissant face aux devises.

Tianah.R

Crédits photo : hello vazaha

0
Partager avec:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *