Avocat africain : la nouvelle étoile du marché mondial du fruit

Avocat africain : la nouvelle étoile du marché mondial du fruit

L’Afrique du Sud enregistre une « hausse spectaculaire » dans la production de l’avocat dans la dernière décennie. En 2021, cette tendance d’accroissement doit se maintenir, le pays prévoit une exploitation massive de 51 000 tonnes. Quant au grand producteur africain, le Kenya bat le record en 2020 qui représente le 30% de la répartition globale. La Tanzanie se lance aussi dans la production de l’avocat. Le pays estime 50 000 agriculteurs dans la plantation du fruit vert. Le marché mondial est en pleine expansion. La demande globale progresse de façon croissante. Pour l’Afrique, l’heure est venue booster la production horticole. L’avocat s’affiche comme l’or vert en Afrique.

Un appétit grandissant pour les consommateurs

L’avocat est classé parmi les fruits le plus consommés au monde. Ce fort appétit est dû aux composantes riches en acides gras, en lipides sains, sources de vitamine B et E, et ses bienfaits pour la santé comme les apports bénéfiques sur le cholestérol sanguin. Le fruit vert range en nouvelle star du marché mondial des fruits. Une explosion de la demande apparaît tous les jours. Depuis le début de la décennie, la consommation globale d’avocat varie avec une vitesse croissante moyenne de 150 000 à 200 000 tonnes par an. A titre d’exemple, en 2006/2007, cette progression est passée de 650 000 tonnes à 1.6 million de tonnes en 2016/2017, selon les données de la FAO.

Le dynamisme du marché mondial d’avocat est dû à la forte demande des grands consommateurs comme les Etats-Unis. La grande gourmande du fruit représente les 41% importations mondiales avec 1.1 million de tonnes en 2018. Le Pays-Bas est au second rang soit une part de marché de 10%. Les pays européens comme le Pérou, le Chili et la France regroupent la troisième place sur les achats mondiaux.

Le marché mondial, l’Afrique avec une faible offre

L’Afrique affiche encore une faible participation sur le marché mondial d’avocat. L’exportation globale du continent compte pour moins de 10%.

Le Kenya est en première ligne de la liste des pays producteurs en Afrique. Le pays représente les 41% de l’exploitation. Le leader africain dispose un avocat exporté de plus de 67 000 tonnes en 2018. En 2020, dans les deux premiers trimestres, le pays expédie un volume 58 400 tonnes sur le marché international. Ce chiffre dépasse déjà l’intégralité de la quantité exportée en 2019. Les grands consommateurs sont les Pays-Bas, l’Espagne, la France, la Belgique et la Russie. Cette forte progression kényane prévoit une continuité massive en 2021.

L’Afrique du Sud est le second exportateur avec 35% de la répartition africaine. Le pays exporte environ 43 500 tonnes. En 2021, la prévision annuelle est de 51 000 tonnes. La quasi-totalité de la production est destinée dans le marché mondial avec un taux de 91%. Le Maroc compte respectivement le 13% du total africain. L’exploitation marocaine en 2019/2020 est de 55 000 tonnes. Le pays prévoit une hausse considérable de 37% en 2020/2021.

La Tanzanie représente le 7% de l’exportation africaine. L’année 2021 affiche peut-être un nouveau chiffre pour le pays. La production d’avocat prévoit une intégration de 50 000 agriculteurs. Le pays développe de manière agressive la plantation.

L’Afrique du Sud et la Tanzanie passent en accord pour l’offre de l’avocat tanzanien sur le marché sud-africain à cause de la pénurie saisonnière et l’importante exportation du produit pour le deuxième leader.

Ny Fenitra S.M

Crédit Photo : Pinterest

0
Partager avec:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *