High-tech: les femmes africaines à la conquête de l’intelligence artificielle

High-tech: les femmes africaines à la conquête de l’intelligence artificielle

Dirigeantes, entrepreneures ou développeuses, les femmes africaines commencent à se démarquer dans le monde de la technologie, particulièrement dans le domaine de l’intelligence artificielle. Cio Mag et Smart Data power ont élaboré un classement des femmes oeuvrant dans le domaine de l’intelligence artificielle, les plus influentes sur les réseaux sociaux. Parmi les 20 femmes figurant dans cette liste, l’Afrique anglophone est majoritairement représentée.

source: CIO

Le cameroun, à l’honneur

La camerounaise Rebecca Enonchong s’est hissée à la tête de ce classement. Avec un score de 86/100,  la serial entrepreneure spécialisée dans les nouvelles technologies, s’impose sur la toile. Fondatrice de plusieurs entreprises d’incubateurs, elle prête main-forte aux entreprises et aux entrepreneurs afin de les aider à se développer dans les TIC. Selon la Banque Mondiale, Rebecca Enonchong est un poids lourd du high-tech en Afrique.

Les nigérianes et les kényanes dominent le classement

9 des femmes qui figurent dans ce classement sont nigérianes et 5 sont kenyanes. La nigériane Eloho Omame, s’est démarquée avec un score d’influence de 78/100. Elle ambitionne d’utiliser la technologie pour participer à l’évolution de la richesse et du capital des femmes africaines. Finnette George, développeuse professionnelle représente fièrement le Kenya avec un score d’influence de 66/100.

Le Maroc, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Zimbabwe, la Zambie et l’Ouganda ne comptent qu’une seule représentante chacun, dans ce classement.

En ce qui concerne la répartition de ces femmes selon leur métier, 25% d’entre elles sont entrepreneures, 20% sont analystes de données et analystes scientifiques, 15% sont encore étudiantes, 10% sont développeuses, 5% doctorantes, 5% économistes digitale, 5% responsable administratifs, 5% ingénieures en logiciel.

A noter que les femmes africaines sont encore sous représentées dans le secteur de l’intelligence artificielle aussi bien sur le continent que dans le monde. Cependant de nombreuses femmes oeuvrent afin de se faire une place dans ce domaine. 30% d’entre elles sont désormais considérées comme expertes en intelligence artificielle.

Tianah.R

Crédits photo : Futura

0
Partager avec:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *