Le top 5 des monnaies africaines en 2021.

Le top 5 des monnaies africaines en 2021.

Sur le marché des changes, les investisseurs sont attirés par les monnaies avec des taux d’intérêt relativement élevés. En Afrique, les pays riches en ressources naturelles et minérales ont probablement  une forte monnaie nationale. La force d’une monnaie dépend des taux d’intérêt, les politiques économiques et de stabilités économiques. Cette conjoncture économique est corrélée par les fluctuations de l’offre et de la demande sur le marché des matières premières.

Le top 5 des monnaies fortes en Afrique

La Libye se trouve à la tête des pays africains enregistrant une croissance économique forte en 2021, avec une prévision du PIB de 37.5%. Le dinar libyen, a toujours été à la première ligne de la monnaie la plus forte d’Afrique. Le  cours d’un dollar équivaut à 1,41 LYD. La politique monétaire stricte mise en place par la Banque Centrale de la Libye est la force du pays. Le programme s’intensifie sur une vente d’un nombre limité de dollars à sa population. En outre, la réouverture des champs pétroliers permet d’augmenter la production d’or noir du pays. Par conséquence, la Libye enregistrera une hausse des recettes en dollars dues aux ventes de pétrole.

A la deuxième place se trouve le dinar tunisien. La valeur d’un dollar vaut 2.87 TND. Tout comme la Libye, la politique monétaire a permis à la monnaie locale de la Tunisie de se hisser dans le top 5. Elle interdit les exportations ou importations des dinars ou de les conversions en d’autres devises. En outre, l’économie du pays est dépendante de l’exportation agricole et pétrolière. Après le dinar tunisien, Le Cedi ghanéen tient la troisième place en Afrique. Il est le plus élevé de l’Afrique de l’Ouest. Un dollar vaut 5,49 Cedi ghanéen. Les programmes de dépenses du gouvernement et la croissance d’emploi sont les facteurs de la force de la monnaie du Ghana.

En quatrième position, le dirham marocain. Ce dernier est le moyen d’échange de facto dans la région du Sahara. Grâce à ce statut, la monnaie locale du Maroc fait partie des monnaies les plus fortes d’Afrique. En cinquième place, le Pula botswanais avec un cours d’un dollar qui vaut 10.90 Pula. La forte économie du pays et la démocratie relativement stable sont les causes de la force de la monnaie. En plus, la plus grande bourse de l’Afrique, la Bourse de Johannesburg, utilise le Pula dans les échanges commerciaux.

Le top 5 des monnaies faibles en Afrique

En Afrique, les pays ayant une économie faible contiennent une monnaie locale faible. Le Leone Sierra-Léonais (SLL) occupe la première place de la liste. Un dollar américain vaut 9 797.40 Leona. La Sierra Léone dispose des grandes richesses minérales, mais une croissance économique assez faible.

La Guinée se positionne à la deuxième place. Un dollar équivaut à plus d’un million de francs guinéens. Tout comme la Sierra Leone, l’Etat dispose des ressources naturelles, un sol fertile avec un climat favorable à l’agriculture. Mais la monnaie locale déprécie face à aux monnaies étrangères.

Madagascar, connu comme un grand exportateur de vanille riche en ressources naturelles, tient la troisième place. Un dollar est égal à 3 879.17 Ariary malgache. Le déséquilibre sur le commerce extérieur est un des facteurs de la dévaluation de la monnaie locale.

Le Shilling ougandais vient après l’Ariary malgache. La valeur d’un dollar équivaut à 3 729.02 Shilling ougandais. Mais l’Ouganda est actuellement en reconstruction économique après les deux décennies des révoltes.

La Tanzanie se place au 5e rang en Afrique même avec une stabilité économique. En revanche, un grand pourcentage de sa population vit sous le seuil de pauvreté. Un dollar équivaut 2 318.03 Shilling tanzanien.

Ny Fenitra S.M

Crédit Photo : AfrikMag

Partager avec:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *