Crevette : une filière potentielle pour Madagascar

Crevette : une filière potentielle pour Madagascar

Connue comme « l’or rose », la crevette de Madagascar est la star du marché mondial. Après la vanille Malgache, l’exportation de ce produit dispose d’une plus forte potentielle pour diversifier l’économie malgache. Selon les données « ITC/Export Potential Map » publiés par la Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI) d’Antananarivo, les Etats-Unis, l’Allemagne, le Japon, la Chine et l’Inde sont le top 5 des marchés porteurs de la crevette.

A Madagascar, le marché de la crevette est sous-exploité. La production annuelle du pays stagne entre l’intervalle de 7 000 à 9 000 tonnes. Le pays a une faible part au niveau mondial de la filière avec 1% de la production mondiale. Pourtant, le produit malgache domine le marché international. D’ailleurs, le label crevette de Madagascar fait partie des meilleures crevettes dans le monde.

La filière apporte une énorme valeur ajoutée pour le pays. Selon les données de la CCI, elle apporte actuellement 528 millions de dollars aux Etats-Unis. Par contre, elle est estimée à atteindre la barre de 842.3 millions de dollars. En Allemagne, Madagascar a un potentiel d’exportation d’environ 254.4 millions de dollars avec une recette actuelle de 213.4 millions de dollars. Quant au Japon, en Chine et en Inde, le pays bénéficie des montants respectifs de 172.2 millions de dollars, 114.6 millions de dollars et 192.4 millions de dollars en ce moment. Pour le Japon et la Chine, les potentiels d’exportations s’élèvent à 245 millions de dollars, 226.8 millions.

Au total, Madagascar dispose des potentiels inexploités de 939.6 millions de dollars en termes d’exportation de crevette. Il est temps pour le pays de booster la production de ce produit halieutique.

Ny Fenitra S.M

Crédit Photo : réussir.fr

Partager avec:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *